Raoul Duguay et Anodajay chantent la liberté à l’unisson

Présentée sur les ondes de Télé-Québec depuis le 3 avril dernier, la série L’Espace d’une chanson met en valeur un artiste, une chanson, une région. Le sixième épisode, qui sera présenté le 8 mai à 19 h 30, fait une escale en Abitibi-Témiscamingue avec la chanson Le beat à Ti-Bi d’Anodajay et Raôul Duguay.

Né de la collaboration de deux artistes de l’Abitibi-Témiscamingue, Le beat à Ti-Bi est une version hip-hop de La Bitt à Tibi, de Raôul Duguay. Cet hymne abitibien, popularisé dans les années 1970, souligne le courage et la détermination des pionniers de cette région. Ces qualités, qui ont pris racine dans le dur labeur des colons, se sont transmises de génération en génération et se reflètent sur la vie culturelle de notre « pays avec un ventre en or » : il faut être fonceur pour combattre l’éloignement. Anodajay, né Steve Jolin, en est un très bon exemple. La fondation de la première maison de disques hip-hop en Abitibi-Témiscamingue lui a permis de vivre sa passion sans avoir à s’expatrier.

Cet esprit fonceur et entreprenant est bien représenté dans les témoignages conservés à BAnQ Rouyn-Noranda. Les contrastes entre la rigueur de l’établissement dans une région isolée du Nord et la beauté d’habiter dans un pays d’espace et de liberté se révèlent dans les photographies contenues dans le fonds d’archives du Canadien National (P213). Elles démontrent bien à quel point les colons ont dû travailler fort, et avec conviction, pour s’établir sur un territoire qui n’était pas propice à l’enracinement.

1.
Hommes nivelant le sol à l’aide d’une herse triangulaire en Abitibi, vers 1927-1928. BAnQ Rouyn-Noranda (P213, P3). Photographe non identifié.

2.
Transport de meubles et de marchandises à dos d’hommes en Abitibi, vers 1927-1928. BAnQ Rouyn-Noranda (P213, P4). Photographe non identifié.

Le fonds nous permet également de constater que malgré les difficultés qu’ils ont vécues, les gens trouvaient le moyen de s’amuser et de profiter de l’espace qu’ils avaient à portée de main.

3.
Groupe de danseurs accompagné par un violoniste à Macamic, 1943. BAnQ-Rouyn-Noranda (P213, P288). Photographe non-identifié.

4.
Enfants jouant dans un manège en bois à Macamic, 1943. BAnQ Rouyn-Noranda (P213, P295). Photographe non identifié.

Les photographies du fonds Canadien national sont disponibles en ligne par la base de données Pistard sur le portail de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. www.banq.qc.ca

Sébastien Tessier, archiviste-coordonnateur – BAnQ Rouyn-Noranda