De nouveaux défis pour Normand Charbonneau

Le 10 mars dernier, nous apprenions le départ de Normand Charbonneau de son poste de conservateur et directeur général des archives à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).  Monsieur Charbonneau a occupé, au cours de ses vingt-cinq années de services aux Archives nationales du Québec et, depuis 2006 à BAnQ, de nombreuses fonctions. Il a entre autres été archiviste spécialisé à l’iconographie et a assumé différentes fonctions de gestion à Québec et à Montréal avant de devenir conservateur et directeur général des archives en janvier 2012. Il quittera ses fonctions le 17 avril 2015 pour se joindre à Bibliothèque et Archives Canada où il assumera la responsabilité de chef de l’exploitation.

Au long de sa fructueuse carrière et dans toutes les fonctions qu’il a occupées au sein de notre institution, Normand Charbonneau s’est démarqué par son leadership et son style de gestion. Avec sa détermination, sa fougue et sa connaissance approfondie de la communauté archivistique du Québec, il a donné à la Direction générale des archives (DGA) une impulsion nouvelle en amorçant notamment deux importants chantiers, soit la refonte de la Loi sur les archives et celle de la base de données Pistard. Nous sommes persuadés que son successeur, avec le soutien de l’équipe en place, sera en mesure de poursuivre ces importants projets.

Difficile de résumer en quelques mots l’héritage laissé par Normand Charbonneau. Nous pouvons cependant rappeler le message qu’il a transmis lors de la conférence d’ouverture du Congrès de l’Association des archivistes du Québec (AAQ) au printemps 2012. Il concluait sa présentation par ces mots :

En guise de conclusion, le message que mes collaborateurs et moi voulons vous transmettre est simple : ne craignons pas d’affronter les défis et travaillons de façon concertée à les résoudre de manière à poursuivre notre objectif : être au service de nos institutions et de la collectivité.

[…]

Chacun de nous, à notre façon et dans nos milieux de travail respectifs, peut infléchir la suite des choses. Pour cela, il ne faut pas se contenter du statu quo : il faut oser faire les choses et prendre des risques.

 Arrêtons de poursuivre des chimères et d’attendre les solutions miraculeuses. Luttons plutôt contre le cynisme qui trop souvent nous anime. Luttons contre l’immobilisme dû au poids des traditions et osons quitter le confort de nos habitudes.

[…]

Animés par la pensée de Normand Charbonneau, nous souhaitons poursuivre dans cette voie avec la ferme intention de jouer notre rôle et d’oser imaginer des solutions nouvelles dans ce monde en constante évolution.

Enfin, nous félicitons monsieur Charbonneau pour sa nomination à Bibliothèque et Archives Canada. Nous lui exprimons notre profonde reconnaissance et sommes convaincus qu’il va continuer à travailler avec le même dévouement « au service de nos institutions et de la collectivité ».

 Le comité du blogue Instantanés

 

2015-03-24_ML_16