Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

Avant la télévision 3D : la stéréoscopie

8 janvier 2015 par Instantanés | Domaine(s) : Diffusion et mise en valeur

Saviez-vous que le View-Master est un appareil de visionnement stéréoscopique commercialisé dès les années 1930?

La stéréoscopie est née pratiquement en même temps que la photographie et englobe l’ensemble des techniques permettant d’obtenir l’impression de relief à partir de deux images planes. Les images utilisées doivent avoir un angle de prise de vue légèrement différent, dont la distance est voisine de l’écartement des yeux. Mises côte à côte sur un carton rigide et visionnées à l’aide d’un stéréoscope, elles semblent recréer une image en 3D.

Des cartes stéréoscopiques (stéréogrammes) ainsi créées furent très populaires à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Au début de leur commercialisation, étant donné que les photographies ne pouvaient être reproduites encore, ces cartes étaient constituées de dessins, de gravures et d’autres images fixes. Plusieurs photographes, même québécois, en produisaient. Les sujets exploités étaient nombreux : tour du monde, théâtre et humour, scène biblique, vie quotidienne et même des vues érotiques. Pour le visionnement, plusieurs modèles de stéréoscope ont été mis en vente. Peu coûteux et facilement maniable, le stéréoscope de Holmes est l’un des plus populaires au Québec et ailleurs.

Une façon assez abordable de voyager sans se déplacer. Ces stéréogrammes et stéréoscopes tenaient la même place dans le foyer des contemporains de Wilfrid Laurier que nos télévisions et ordinateurs modernes.

 

IMG_0476

Démonstration de l’utilisation d’un stéréoscope de Holmes. Photographe : Nathalie Vaillancourt.



BAnQ Québec possède plusieurs stéréogrammes dans divers fonds et collections, dont ceux du Tricentenaire de Québec (P1000, S4, D62) décrits et numérisés dans Pistard ou encore de Louis-Prudent Vallée (P1000, S4, D59).

 

03Q_P1000S4D59P040

Quartier Saint-Jean-Baptiste – Rue O’connell, vers 1870. BAnQ Québec (P1000,S4,D59,P40). Photographe : L. P. Vallée, Portrait and Landscape Photographer.




03Q_P1000S4D59P012

Quartier Saint-Jean-Baptiste – Grande Allée Est – Parlement de Québec, vers 1885. BAnQ Québec (P1000,S4,D59,P12). Photographe : L. P. Vallée, Portrait and Landscape Photographer.





P1000,S4,D62,P16233

Stéréogramme sur le Tricentenaire de Québec , 1908. BAnQ Québec (P1000,S4,D62,P16233). Photographe : Keystone View Company.







Nathalie Vaillancourt, archiviste – BAnQ Québec

3 commentaires pour “Avant la télévision 3D : la stéréoscopie”

  1. Merci! Très intéressant! J’imagine que le matériel photographique nécessaire à la prise de telles images devait être assez complexe… J’ai moi-même des View-Master, dont certains des années 40 et 50, et je ne me lasse pas de les regarder…

  2. Bonjour,
    y-a-t-il d’autres stéréogrammes dans les archives ?
    Savez-vous ou on peut en trouver ?
    Je vous remercie

  3. Bonjour Madame Luquet,

    Il y en a effet d’autres stéréogrammes conservés par BAnQ dans les différents centres. Pour les repérer, nous vous invitons à consulter notre base de données Pistard. Vous pouvez indiquer des termes tels « stéréogrammes » , « photographies stéréoscopiques », ils sont parfois numérisés et visibles en ligne. Nous vous invitons également à effectuer une recherche au sein des documents iconographiques de la fin du XIXe et début du XXe siècle.

    Cordialement,

Laissez un commentaire




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec