Marcel Masse et la diffusion du savoir

Nous apprenions le 25 août dernier le décès du politicien Marcel Masse. Rappelons-nous brièvement sa longue et brillante carrière politique. Actif d’abord sur la scène provinciale, comme député unioniste et indépendant dans le comté de Montcalm (1966-1973), il occupera plusieurs fonctions ministérielles pour l’Union nationale dans les cabinets de Daniel Johnson (père) et de Jean-Jacques Bertrand. Il fait par la suite le saut en 1984 sur la scène fédérale où il représentera la circonscription de Frontenac à la Chambre des communes jusqu’en 1993. Pendant cette période, il sera successivement ministre des Communications, ministre de l’Énergie, des Mines et des Ressources et ministre de la Défense nationale dans les différents cabinets du premier ministre Brian Mulroney. Par la suite, Marcel Masse occupera divers postes dans la haute fonction publique québécoise : président du Conseil de la langue française, délégué général du Québec à Paris et président de la Commission des biens culturels du Québec.

 

Photographie de Marcel Masse, mars 1970. BAnQ Québec (E10, S44, SS1, D70-77). Photographe : Jules Rochon.
Photographie de Marcel Masse, mars 1970. BAnQ Québec (E10, S44, SS1, D70-77). Photographe : Jules Rochon.

 

Il reçoit tout au long de sa carrière de nombreux titres honorifiques (officier de l’Ordre national du Québec, commandeur de l’Ordre des Palmes Académique, officier de la Légion d’honneur de France, citoyen d’honneur de la ville de Royan, en France, commandeur de l’Ordre de la Pléiade, médaille du Conseil international des archives, etc.) qui témoigne de son implication dans la diffusion et la promotion du savoir culturel, historique et patrimonial québécois. Nous ne pouvons passer non plus sous silence sa contribution à l’essor de plusieurs organismes et évènements, dont le Festival international de Lanaudière, la Commission franco-québécoise sur les lieux de mémoire communs, la Société du patrimoine politique du Québec, la Société Héritage de Champlain, l’Encyclopédie multimédia du patrimoine culturel de l’Amérique française, le Comité des archives de l’Amicale des anciens parlementaires du Québec et l’Encyclopédie du patrimoine politique du Québec.

Caricature de Raoul Hunter représentant Marcel Masse et Jean Lesage, 18 février 1968. BAnQ Québec (P716,S1,P68-02-18).
Caricature de Raoul Hunter représentant Marcel Masse et Jean Lesage, 18 février 1968. BAnQ Québec (P716,S1,P68-02-18).

 

Homme d’idées et travailleur acharné, monsieur Masse a été un défenseur dévoué des intérêts du Québec, de sa culture ainsi que de la langue française.

Marcel Masse lors d’une visite à BAnQ Québec en mai 2014 en compagnie de son épouse, madame Cécile Martin, et de nos collègues Michel Simard et Sylvie Bédard.  Photographe : Rénald Lessard.
Marcel Masse lors d’une visite à BAnQ Québec en mai 2014 en compagnie de son épouse, madame Cécile Martin, et de nos collègues Michel Simard et Sylvie Bédard. Photographe : Rénald Lessard.

 

Christian Drolet, archiviste-coordonnateur – BAnQ Québec

François David, adjoint du conservateur et directeur général des archives – Direction générale des archives