Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

BAnQ Vieux-Montréal : L’histoire de la maison Jodoin

21 août 2014 par Instantanés | Domaine(s) : Diffusion et mise en valeur

photo 5

La magnifique façade de la maison Jodoin, avec son toit en mansarde percé
de lucarnes, est visible depuis la rue De La Gauchetière. Photographe : François David

 

La maison Jodoin, œuvre de l’architecte Michel Laurent, fait partie du complexe formé de trois bâtiments logeant actuellement BAnQ Vieux-Montréal. Au fil des ans, la maison Jodoin a tour à tour été résidence familiale, lieu de rencontre des membres d’un club littéraire, bibliothèque de l’École des hautes études commerciales (HEC) et édifice à bureaux. Elle accueille aujourd’hui les chercheurs venus consulter la collection d’archives microfilmées. Évoquons brièvement son histoire.

Construite en 1871, cette résidence bourgeoise de style Second Empire appartient à Marie-Hélène Jodoin, qui est contrainte de la vendre au Club canadien en 1880 à la suite du décès de son mari, Amable. Le nouveau propriétaire réaménage les pièces de manière à y loger sa bibliothèque, à y donner des conférences et à y organiser des activités mondaines.

La maison devient alors un lieu de rencontre et de discussion fréquenté par l’élite politique et littéraire. Notons que l’Institut canadien de Montréal, qui ferme ses portes en 1880, prête sa bibliothèque, dont certains volumes font partie de l’Index des livres prohibés, au Club canadien. Finalement, afin de soustraire cette bibliothèque au contrôle du clergé, l’Institut Fraser l’acquiert en 1885.

En 1926, le Club canadien s’installe rue Sherbrooke et vend la maison Jodoin aux HEC. La construction d’un passage permet de relier la demeure à l’École voisine qui y installe sa bibliothèque de gestion, laquelle s’y trouvera jusqu’en 1956, alors que la maison sera réaménagée en bureaux. Après le départ des HEC en 1970, le Collège Dawson occupe les lieux jusqu’à ce qu’il déménage à son tour, en 1988.

Au cours de son histoire, la maison du couple Jodoin a donc connu de nombreux réaménagements et logé différents organismes et institutions. Quant à la bibliothèque de l’Institut canadien de Montréal, l’Institut Fraser, devenu l’Institut Fraser-Hickson en 1956, a donné les 1380 titres qui en subsistaient à BAnQ en 2006. Notre institution peut être fière que cet édifice d’intérêt patrimonial et architectural soit si joliment intégré à BAnQ Vieux-Montréal. Ayez la curiosité de venir le voir de plus près!

 

Marthe Léger, archiviste, BAnQ Vieux-Montréal

3 commentaires pour “BAnQ Vieux-Montréal : L’histoire de la maison Jodoin”

  1. Excellent article. Bien documenté comme toujours et agréable à lire. Merci!

  2. Fort intéressant cet article sur l’utilisation des lieux au fil des ans. Merci !

  3. Merci pour l’historique de cette maison très intéressant ,Merci.

Laissez un commentaire




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec