François Barbeau : au Centre d’archives de Montréal… et à deux pas de la Grande Bibliothèque

06M_P630_1
Maquette de costume où figure Olympe, personnage interprété par Bénédicte Décary dans la pièce La Dame aux camélias, 2006. Centre d’archives de Montréal (MSS450).
____________

Avec l’apport de dramaturges tels Michel Tremblay et Françoise Loranger, de metteurs en scène dont Yvette Brind’Amour et Paul Buissonneau, et de comédiens comme Gérard Poirier et Gilles Pelletier, le Centre d’archives de Montréal regorge de fonds d’archives privées pourvus de manuscrits et autres documents détaillant ou illustrant les activités et l’évolution des arts de la scène au Québec.

Poursuivant en ce sens, le fonds de François Barbeau, costumier réputé, reflète tout autant l’art théâtral québécois.  Acquises en 2006, puis en 2012 à l’occasion d’un second versement, les archives de M. Barbeau constituent un vaste ensemble impressionnant de documents témoignant des quelques centaines de productions à son actif. Citons, à titre d’exemple, Casse-Noisette, Dralion et les Belles-Sœurs. Au moment d’écrire ces lignes, une équipe composée d’archivistes et de techniciens se consacre au traitement final de ce fonds. 

06M_P630_2
Autre maquette de costume illustrant, cette fois, le personnage de Marguerite Gautier joué par Anne-Marie Cadieux dans la pièce La Dame aux camélias, 2006. Centre d’archives de Montréal (MSS450).

Avant de m’attaquer au plan de classification et à la description des documents, je survole le fonds d’archives, avec l’objectif de me donner une vue d’ensemble de tous les documents. Dans notre cas, les dossiers contenus dans la série « Productions reliées à la conception des costumes » composent le cœur du fonds d’archives. Ils renseignent sur le processus de création des costumes, tantôt pour le théâtre, tantôt pour le Cirque du Soleil ou les Grands Ballets Canadiens. Ainsi, des esquisses, des maquettes de costumes, des notes de M. Barbeau et des photographies illustrant de séances d’essayages et de représentations officielles constituent les nombreux dossiers. Si les esquisses définissent les premiers coups de crayon, les maquettes de costumes, véritables œuvres d’art, fournissent au metteur en scène et à l’équipe de production une idée de la représentation finale du costume. Telles qu’illustrées sur cette page, nous remarquons le positionnement toujours similaire du personnage sur chacune des maquettes : figure de profil et bras distants, le modèle expose clairement sa silhouette et sa coiffure ou son chapeau pour mettre en valeur le costume. Qui plus est, des échantillons de tissus accompagnent régulièrement les maquettes de costumes, ajoutant une information complémentaire au chercheur.

Le travail d’équipe revêt d’une importance particulière lors de l’élaboration du plan de classification et lors du classement. En effet, si nous pouvons inclure intellectuellement les archives reçues de M. Barbeau en 2006 et 2012 dans notre plan de classification, il en est tout autrement pour le classement physique. Cette étape nécessite une étroite coopération entre collègues d’autant plus qu’elle vise à simplifier le repérage intellectuel des différentes productions, sans toutefois entremêler les deux versements dans nos contenants. J’ai également eu quelques questionnements sur le médium utilisé sur les maquettes de costumes. Bien que les membres de notre équipe détiennent une excellente formation sur l’histoire du Québec, certaines problématiques dépassent quelques fois le cadre archivistique. Dans ce cas-ci, les connaissances approfondies des techniques en peinture d’une collègue m’ont permis de trouver réponse à mes interrogations.  Cette collaboration bonifie toutes les étapes du traitement des archives et contribue à préciser les recherches des usagers dans Pistard.

Malgré le traitement en cours, il est tout de même possible de visionner le contenu et la description d’un large contingent des archives de François Barbeau par l’entremise de l’onglet « Archives » sur le portail de la BAnQ. En tant qu’usager, il est également facile d’effectuer une demande de consultation si un document en particulier attire votre attention. De plus, nous soulignons qu’une exposition impliquant notamment François Barbeau a présentement cours à la Grande Bibliothèque de la BAnQ. Intitulée «Pas de deux… du conte au ballet» pour souligner les 50 ans de Casse-Noisette, vous pourrez admirer quelques maquettes de costumes provenant du Centre d’archives de Montréal, au travers de nombreuses archives audiovisuelles et iconographiques des Grands Ballets Canadiens.

 

Sébastien Gouin – archiviste , Centre d’archives de Montréal