Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

Un territoire qui se dessine!

20 septembre 2017 par Instantanés Pas de commentaires

Dès les premières incursions sur le continent américain, les explorateurs délimitent et décrivent le nouveau territoire afin d’en obtenir une représentation plus précise.   En 1641, les traits de la jeune ville de Québec et de ses environs apparaissent sous la main de Jean Bourdon (vers 1601 – 1668)[i] qui est considéré par plusieurs comme le premier arpenteur de la Nouvelle-France[ii]. Par la suite, plus de 80 arpenteurs sillonnent la colonie pour tracer le pourtour des seigneuries et délimiter les… Lire la suite
 

Les rails nous tombent sur la tête !

18 septembre 2017 par Instantanés Pas de commentaires

Lettre du 16 novembre 1918. BAnQ Vieux-Montréal (CLG72).

Olivar Asselin est depuis peu de retour sur le front alors que l’armistice est signé le 11 novembre 1918. Cependant, il demeure tout de même en Belgique quelques semaines avant d’être renvoyé à Paris, et ultimement au Canada en 1919. Dans cette lettre adressée à son fils Pierre, il lui raconte quelques anecdotes sur son passage récent en France.   « Tu sais que nous sommes en route pour l’Allemagne. Les sales Boches ont tout volé dans les parties de… Lire la suite
 

Alexis le Trotteur ou la mort du « Cheval du Nord »

13 septembre 2017 par Instantanés 10 Commentaires

  Aujourd’hui considéré comme un personnage du folklore québécois, Alexis Lapointe dit le Trotteur a suscité, de son vivant, autant l’émerveillement que les moqueries. Son statut de légende ne s’est consolidé qu’après sa mort, dont plusieurs ignorent qu’elle a été aussi accidentelle que tragique.   Alexis Lapointe voit le jour le 4 juin 1860 à Clermont, dans la région de Charlevoix. Enfant différent et original, il est particulièrement obnubilé par les chevaux auxquels il s’identifie. Son passe-temps favori consiste à… Lire la suite
 

Les amis, les Belges !

11 septembre 2017 par Instantanés Pas de commentaires

Lettre du 16 novembre 1918. BAnQ Vieux-Montréal (CLG72).

Olivar Asselin est de retour sur le front depuis peu lorsque l’armistice est signé, le 11 novembre 1918. Cependant, il demeure tout de même en Belgique quelques semaines avant d’être renvoyé à Paris, et ultimement au Canada, en 1919. Dans cette lettre datée du 16 novembre adressée à sa femme Alice, il relate des anecdotes et ses impressions sur la population locale auprès de laquelle les troupes sont postées.   « Nous passerons probablement trois ou quatre jours ici; j’essaierai… Lire la suite
 

Célébrons 50 ans d’histoire western à Saint-Tite

6 septembre 2017 par Instantanés 1 Commentaire

  La capitale du western au Québec est sans contredit la ville de Saint-Tite en Mauricie ; pour ses bottes de cowboy Boulet et pour son festival. Tous les ans, en septembre, les amateurs de western convergent vers Saint-Tite pour assister et participer aux activités du Festival western. Durant dix jours, les 3 700 citoyens de la ville cohabitent avec 600 000 festivaliers. Pour accueillir tous ces cowboys, des champs se transforment en terrains de camping et des résidences en auberges.   C’est… Lire la suite
 

Un pillage systématique

4 septembre 2017 par Instantanés Pas de commentaires

  Après 18 mois loin des lignes de combat, le major Olivar Asselin est de retour en Europe continentale, affilié au 87e bataillon. Le 5 novembre 1918, il se trouve en France, passant à travers les ruines de villages pour se rendre en Belgique. Dans l’extrait choisi, le journaliste évoque le pillage pratiqué par les Allemands pendant la guerre.       « La ville où nous logeons présentement n’a été, par bonheur, que peu endommagée par le bombardement; le… Lire la suite
 

Il y a 100 ans, Michel Brunet, un médecin pratiquant des avortements à Québec, était condamné à 5 ans de pénitencier

30 août 2017 par Instantanés 1 Commentaire

Rue Saint-Joseph dans le quartier Saint-Roch à Québec, vers 1910. BAnQ Québec, P547,S1,SS1,SSS1,D1,P3624. Photographe non identifié.

Au printemps 1916, Alice Vachon, une jeune institutrice célibataire de 20 ans de Saint-Elzéar en Beauce tombe enceinte. Pas question d’épouser le père : les parents de l’institutrice s’y opposent. Mieux vaut aussi garder le secret, même auprès de sa famille. Les prises de sang de dragon (sanguinaire du Canada), une plante réputée abortive, ne changent rien. Sa mère lui en avait pourtant fait prendre l’année d’avant pour faire « revenir ses règles ». Elle décide alors de se rendre à Québec à la… Lire la suite
 

La fin de la guerre est proche!

28 août 2017 par Instantanés 1 Commentaire

  Après avoir passé la majeure partie de l’année 1918 en Angleterre, Olivar Asselin se prépare à retourner sur le front. À l’automne (probablement en octobre), il envoie une lettre à son fils cadet Pierre au sujet de son départ imminent et de son éventuel retour au Canada. L’extrait choisi concerne principalement les passages témoignant du sentiment anti-allemand entretenu par les pays de la Triple Entente et des blessures de guerre subies par les soldats.     « Moi je… Lire la suite
 

Alan Glass et Solange Legendre : des amis indéfectibles

23 août 2017 par Instantanés 4 Commentaires

  Alan Glass, né à Montréal en 1932, fait la connaissance de Solange Legendre (1929-2004) à l’École des Beaux-Arts de Montréal en 1949. Au début des années 1950, les deux étudiants se retrouvent à l’École des Beaux-Arts de Paris et y nouent des liens profonds d’amitié. Alors que Solange Legendre rentre à Montréal en 1955, Alan Glass choisit d’élire domicile à Mexico quelques années plus tard. Malgré la distance qui les sépare, les fidèles amis ne se perdent pas de vue et vont s’écrire régulièrement pendant… Lire la suite
 

Dur, dur d’être une V.A.D.!

21 août 2017 par Instantanés 2 Commentaires

  Olivar Asselin passe la première moitié de l’année 1918 dans différents camps des forces canadiennes installés dans la campagne anglaise. Bien que physiquement rétabli, les médecins semblent hésiter à le laisser retourner sur le front. Ainsi, Asselin passe une partie de son séjour en Angleterre, à l’hôpital ou en congé. Dans cette lettre écrite à Alice, sa femme, il raconte la vie à l’hôpital et ses rencontres avec des Canadiens et le personnel hospitalier.     « Officiellement j’avais… Lire la suite
 




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec