Portail BAnQ Nétiquette

Arbres branchés!

8 mai 2018 par BAnQ   Pas de commentaires

Le printemps semble enfin avoir fait son arrivée dans le sud de la province! À Montréal, les promeneurs et les cyclistes se multiplient, les terrasses se remplissent et les parcs verdissent. Les arbres – érables argentés, marronniers de Bauman, bouleaux gris et chênes rouges – bourgeonnent et se préparent à exposer leurs beautés.

Nous l’oublions, mais il existe une grande variété arboricole dans la métropole. Bonne nouvelle : quelque 200 000 arbres du territoire montréalais sont répertoriés! Il suffisait d’utiliser ces données, conservées par la Ville de Montréal, pour créer Branché, une application mobile formidable! Diffuser in situ ces informations constituait un défi. Grâce au système de géolocalisation de cette application, les arbres qui vous environnent livrent tous leurs secrets.

Identifier les espèces d’arbres

Consultez la carte depuis votre fauteuil ou, mieux, déambulez dans les rues et les parcs. À quelle espèce appartient ce grand costaud qui semble là depuis toujours? Ou cette jeune pousse encore fragile? Vous n’avez qu’à toucher l’icône de l’arbre en question sur la carte pour avoir la réponse.

Chaque arbre répertorié apparaît sur la carte. Ci-dessus, les environs de la Grande Bibliothèque.

 

Téléphone à la main, vous pouvez vous exercer. En vous concentrant, vous parvenez à les reconnaître. Amusant! Oui, ici un chêne… Un coup d’œil à l’écran et l’appellation apparaît. En faisant défiler les pages, on peut en apprendre davantage sur cette espèce : description, habitat, utilisation, pathologies… Mais ce n’est pas si simple, car des chênes il y en a plusieurs variétés : bleu, pédonculé, à gros fruits, des marais…

En savoir plus

Vous découvrirez aussi des arbres aux noms moins familiers comme le micocoulier, le chicot et le robinier. Parmi ceux-là, lesquels ont des feuilles à dents simples et fines? On comprend qu’on en a beaucoup à apprendre! Mais nos efforts ne sont pas vains lorsqu’on en découvre un qui se nomme « charme de Caroline ». Et quelle récompense d’admirer la fleur du pommier ou le fruit du noisetier! Le plus beau, c’est que nous ne sommes pas dans un jardin : nous marchons tout bonnement le long des avenues.

Les feuilles, les fleurs et les fruits du chicot du Canada dont on trouve un spécimen à proximité de la Grande Bibliothèque.

 

Pour chaque spécimen inventorié, l’application fournit :

  • le nom de l’espèce à laquelle l’arbre appartient,
  • une photographie d’une feuille, d’une fleur et d’un fruit type de cette espèce,
  • un lien menant vers une page Wikipédia dédiée à cette espèce d’arbre,
  • la date de plantation de l’arbre lorsqu’elle est connue,
  • la localisation de l’arbre (adresse civique),
  • le nom de l’organisme ou de l’individu qui a identifié l’arbre.

Collaborer

Ce ne sont toutefois pas tous les arbres qui sont inscrits au répertoire. Voilà pourquoi l’option « identifier » permet d’évaluer, grâce aux photos et descriptions des feuilles et des aiguilles, l’espèce associée. Un spécimen vu au détour du chemin ou le cerisier qu’on a planté chez soi peuvent ainsi être ajoutés à la liste. Ils seront alors mieux connus des passants.

 

En contexte urbain, les aires boisées sont prisées. Sur la rue, dans les parcs et dans les aires publiques, reconnaître nos feuillus et conifères est sans doute un premier pas pour parvenir à les préserver.

 

 

 

 

L’application est disponible en français et en anglais.

Votre appareil doit être muni d’un GPS.

L’application nécessite une connexion réseau.

 

Vous en êtes à vos premières armes avec les applications mobiles? Suivez le guide.

 

Comment s'abonner à BAnQ

 

 

__________

Pour recevoir les billets par courriel, inscrivez votre adresse sous Suivre le blogue dans la colonne de gauche.


Catégorie(s) : Applications, Environnement

Un coffre aux trésors musicaux en ligne

26 avril 2018 par BAnQ   Pas de commentaires

Rock, jazz, punk, hip-hop, folk, classique, pop… Il y en a pour tous les goûts sur Hoopla*! Cette ressource vous permet d’emprunter jusqu’à quatre albums par mois, chacun pour une période de sept jours.

 

Créer un compte

Pour créer un compte gratuit dans Hoopla :

1. Rendez-vous au numerique.banq.qc.ca/ressources/details/6102 et cliquez sur Accéder.
2. Connectez-vous avec vos numéro de client et mot de passe, puis acceptez les conditions d’utilisation.
3. Une fois sur Hoopla, cliquez sur Commencez dès aujourd’hui.

Texte: "Empruntez instantanément de la musique avec votre carte de bibliothèque. Commencez dès aujourd'hui. L'inscription est facile et gratuite".

4. Inscrivez votre adresse de courriel dans les champs appropriés, puis choisissez un mot de passe contenant de 8 à 40 caractères (il ne s’agit pas du mot de passe de votre dossier d’abonné de BAnQ).
5. Choisissez Bibliothèque et Archives nationales du Québec, puis cliquez sur Suivant.
6. Inscrivez votre numéro de client dans le champ Carte de bibliothèque, puis le code postal apparaissant dans votre dossier d’abonné, sans espace, dans le champ NIP.
7. Cochez la case Je permets à Hoopla… puis cliquez sur Suivant.

Notez que vous pouvez aussi télécharger l’application Hoopla Digital et y créer votre compte en touchant Vous n’avez pas encore de compte? Inscrivez-vous.

 

Choisir et emprunter un album 

Si vous préférez utiliser l’application Hoopla Digital plutôt que de passer par le site web, téléchargez-la à partir du magasin d’applications approprié.

 

 

 

Que vous utilisiez le site web ou l’application, deux options s’offrent à vous pour trouver de la musique.

1. Le moteur de recherche vous permet de chercher avec précision un titre, un artiste, une maison de disque.

 

SITE WEB

 

APPLICATION

 

2. Si vous n’avez pas d’idée précise, vous pouvez parcourir les albums par genre, ou encore regarder ce que vous réservent les sections Recommandé, En vedette et Populaire. Sur le site web, vous pouvez utiliser des filtres pour plus de précisions.

 

SITE WEB

 

APPLICATION

 

Lorsque votre choix est fait, vous pouvez emprunter l’album ou le mettre dans vos favoris pour y revenir plus tard.

 

Écouter et apprécier!

Les albums que vous empruntez apparaissent dans Mon Hoopla.

 

SITE WEB

 

APPLICATION

 

Vous pouvez profiter de l’album emprunté aussi souvent que vous le souhaitez. Écoutez-le en ligne ou, depuis l’application, téléchargez-le sur votre appareil mobile afin de profiter de l’écoute hors ligne.

SITE WEB

 

APPLICATION

 

Si vous utilisez le site web, veuillez noter qu’il est possible que votre navigateur vous invite à télécharger le module d’extension Widevine. Vous n’aurez à le faire qu’une seule fois.

 

Quoi d’autre?

En haut à gauche de l’interface est indiqué le nombre de titres que vous pouvez encore emprunter pour le mois en cours.

SITE WEB

 

 

 

 

 

APPLICATION

 

 

 

 

 

Dans les paramètres, vous pouvez entre autres activer le mode enfants pour bloquer les œuvres au contenu jugé explicite et indiquer vos préférences pour que Hoopla vous fasse des recommandations adaptées à vos goûts.

 

SITE WEB

 

APPLICATION

 

Maintenant, amusez-vous!

 

* Pour utiliser ces ressources, il faut être abonné à BAnQ et s’authentifier.

 

Comment s'abonner à BAnQ

 

 

__________

Pour recevoir les billets par courriel, inscrivez votre adresse sous Suivre le blogue dans la colonne de gauche.


Catégorie(s) : Applications, Musique

Applications mobiles : suivez le guide!

16 avril 2018 par BAnQ   Pas de commentaires

Dans le métro et l’autobus, sur les trottoirs et dans les files d’attente, tout un chacun a les yeux rivés sur son écran. D’évidence, les téléphones intelligents et les tablettes numériques ont la cote, et font désormais partie du quotidien des gens. De petites tuiles colorées ornent ces moniteurs et représentent autant de logiciels : les applications mobiles, communément appelées apps ou applis

 

Mais qu’est-ce qu’une application mobile, au juste? Il s’agit d’un logiciel conçu pour fonctionner sur un appareil mobile (téléphone ou tablette) et qui sert à aider l’utilisateur à faire un certain travail, à obtenir des informations ou à se divertir. Elle peut être préinstallée ou téléchargée depuis une boutique en ligne.

Pourquoi les applications sont-elles si convoitées? Principalement pour l’aisance de navigation qu’elles offrent. Parfaitement adaptées aux appareils mobiles, elles exploitent les possibilités de leurs écrans tactiles pour en améliorer l’expérience. Certaines tirent avantage du système de géolocalisation pour générer une foule de fonctionnalités. D’autres mettent également à profit, avec votre consentement, la caméra intégrée à l’appareil. Certaines sont déjà installées sur l’appareil. Elles sont souvent créées pour le fonctionnement de base des téléphones : carnet de contacts, calendrier et horloge sont notamment au menu, sans oublier ce qu’il faut pour créer et modifier des textes, des photographies et des vidéos qu’on partage ensuite allégrement par l’entremise du courriel et des médias sociaux. Au gré des besoins, on en acquiert d’autres pour se divertir, réaliser des transactions, s’informer, apprendre…

Certaines applications présentent des contenus documentaires appréciables. Au fil des semaines à venir, sans délaisser ce qui a fait la marque de commerce de ce blogue – la présentation des ressources numériques de BAnQ – nous vous parlerons des applications qui ont retenu notre attention. Nous concentrerons nos efforts sur la recherche d’applications québécoises.

Comment trouver une application?

Logos des magasins d’applications

En êtes-vous à vos premiers pas dans l’acquisition d’applications? Voici nos recommandations.

Il faut tout d’abord vous diriger vers le bon magasin, celui qui offrira des programmes compatibles avec votre appareil : App Store pour les appareils fonctionnant sous iOS (ceux d’Apple) ou Google Play Store pour Android. Les deux plateformes offrent des outils de sélection et de recherche. Plusieurs formules sont utilisées pour la mise en valeur des produits : palmarès, produits vedettes, coups de cœur… Si ces suggestions constituent une entrée en matière intéressante, elles ne sont pas toujours suffisantes pour repérer ce qui vous convient, notamment parce qu’elles sont souvent commanditées.

Exploration par les catégories

 

Exemples de catégories dans App Store (à gauche) et Google Play Store

 

Les applications, lorsqu’elles sont ajoutées dans un magasin, sont décrites par leur concepteur : description, mots-clés, sujets, etc. La catégorisation des applications, des termes génériques créés par les magasins pour regrouper des applications similaires ensemble, apparaît déjà comme une meilleure avenue pour se retrouver. On économisera du temps en se dirigeant directement vers les applications relatives à une thématique ou vers celles destinées à un public cible. Par exemple, App Store propose une catégorie Apps en français qui s’avère fort utile. Sur votre appareil mobile, en utilisant l’application du magasin, vous pourrez explorer les applications par catégories.

Exploration par la recherche

Qu’en est-il des options de recherche? Elles sont malheureusement assez limitées, ce qui nous forcera à effectuer plusieurs requêtes en variant les termes et à exploiter les filtres offerts. Ceux-ci permettent d’afficher les résultats d’une recherche selon divers paramètres (par type d’appareil, par prix, par catégorie ou par type de public) et de préciser le mode de tri.

Filtres dans App Store pour iPad

 

Filtre dans Google Store pour tablettes

 

Le prix des applications est un des facteurs à considérer et vous pourriez utiliser le filtre limitant les résultats à celles qui sont gratuites. Les notes attribuées et le nombre de téléchargements effectués peuvent également être de bons indices de l’appréciation du produit.

Exploration par l’expérimentation

Vous hésitez encore parmi deux ou trois applications? Vous aurez alors intérêt à bien lire les fiches descriptives pour arrêter votre choix. Il faut vérifier certains détails techniques tels l’espace mémoire utilisé, les mises à jour et les compatibilités des versions systèmes. Si un téléchargement requiert 550 Mo, il doit en valoir la peine; si la dernière mise à jour date de 5 ans, les informations présentées peuvent être désuètes; si l’application a été conçue pour une version du système d’exploitation plus récente que la vôtre, vous aurez du mal à la mettre en marche.

Exemples de descriptions d’applications dans Google Play Store

 

Attardez-vous également aux concepteurs. En y portant attention, on distingue les professionnels des amateurs. Le concepteur est-il présent sur le Web par le biais d’un site où d’une page professionnelle? Est-il relié à un organisme connu? Jetez aussi un coup d’œil aux captures d’écran : elles livrent un bon aperçu de l’interface et de ses fonctionnalités. Enfin, testez vos applications! C’est la seule façon de vérifier leur rapidité et leur facilité d’utilisation, d’apprécier leur design et la qualité de leur contenu, de relever leur originalité et leur pertinence pour un usage donné. Vous ne retiendrez alors que les meilleures, supprimerez les autres et éviterez les accumulations inutiles. Pour supprimer une application de votre appareil, il suffit d’appuyer sur son icône pendant quelques secondes, puis de toucher le x sur iOS ou Désinstaller sur Android.

Suppression d’une application sur iPad (à gauche) et téléphone Android

 

Pour débuter votre exploration du monde des applications, nous vous suggérons la visite autoguidée de la Grande Bibliothèque que BAnQ a rendue disponible sous forme d’application et dont nous vous avons déjà parlé ici.

 

__________

Pour recevoir les billets par courriel, inscrivez votre adresse sous Suivre le blogue dans la colonne de gauche.


Catégorie(s) : Applications

Une application mobile pour visiter la Grande Bibliothèque

22 juin 2017 par BAnQ   Pas de commentaires

Une visite à la Grande Bibliothèque vous a toujours tenté, mais vous manquez de temps? En attendant d’y entrer physiquement, vous pouvez la visiter virtuellement grâce à l’application mobile Grande Bibliothèque – Visites. Parcourez les différents étages de la Grande Bibliothèque et découvrez ses richesses à travers une trame narrative dynamique et professionnelle.

Aperçu de l’application

 

Borne

Sur place, des bornes ont été installées à chaque étage pour baliser le parcours. Lorsque la caméra de votre téléphone enregistre le code QR apposé sur une des bornes, les informations relatives aux ressources de cet étage s’affichent. Mais vous pouvez aussi sélectionner vous-mêmes, dans l’application, le numéro de la borne. En activant la narration, vous pourrez explorer à votre guise, les mains libres pour feuilleter les livres qui vous interpellent. En utilisant vos écouteurs, évidemment!

Les plans des différents niveaux de la bibliothèque intégrés à l’application vous permettent de localiser facilement les arrêts. Prenez connaissance des services offerts, certains vous ont peut-être échappés… Connaissez-vous le Square, l’espace de création numérique pour les adolescents? Le bureau de Services Québec pour l’aide à la recherche d’emploi? La Collection nationale? Le laboratoire de langues? Les salles de musique électronique? Limité par le temps? Sélectionnez directement les sections du parcours selon vos intérêts et votre disponibilité. Vous pourrez toujours revenir aux autres parties, car l’application est consultable à distance.

 

Exemple de plan

À la bibliothèque ou à la maison, installez-vous confortablement dans un fauteuil pour vous attarder aux textes et visionner les vidéos. Vous aurez un bon aperçu de ce que la Grande Bibliothèque vous réserve!

Vous ne possédez pas d’appareil mobile? Empruntez-en un au comptoir de service au rez-de-chaussée et profitez-en pour apprivoiser cette technologie.

Téléchargement

L’application mobile peut être téléchargée sur les magasins d’applications App Store ou Google Play Store pour téléphone intelligent ou tablette numérique.

 

 

 

 

    

 

__________

Pour recevoir les billets par courriel, inscrivez votre adresse sous Suivre le blogue dans la colonne de gauche.

 


Catégorie(s) : Applications, Services de BAnQ




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec