Coup d’œil sur l’intelligence artificielle

par Jean-François Barbe, bibliothécaire
Histoire, sciences humaines et sociales, Grande Bibliothèque

Directeur de l’ingénierie chez Google, Ray Kurzweil affirme que la machine aura surpassé l’intelligence humaine d’ici 25 ans en raison du développement exponentiel de la puissance de calcul. Et d’ici 30 ans, prévoit-il, « l’intelligence artificielle sera un milliard de fois plus puissante que la réunion des huit milliards de cerveaux humains »!

Alors qu’un virus immobilise la planète dans un état de semi-confinement, il est difficile d’imaginer ce chamboulement que Kurzweil désigne comme la « Singularité ». À l’évidence, l’intelligence artificielle (IA) n’a pas encore remplacé les médecins de chair et d’os.

Consulté dans la base de données Eureka *, un article du magazine Science et Vie daté du 22 mars dernier rappelle que ces grandes prévisions de Ray Kurzweil ne font pas l’unanimité. Il se trouve que les machines ne sont pas en mesure d’acquérir de nouvelles compétences dans des domaines inconnus, une capacité au cœur de l’intelligence humaine. Et elles échouent au fameux test de Turing, qui consiste à tromper 30 % des juges humains avec lesquels elles conversent par écrit pendant cinq minutes. Ce test avait été créé en 1950 par le mathématicien Alan Turing qui croyait qu’il serait réussi par la machine en 2000… il y a déjà vingt ans!

Voici quelques livres numériques qui donnent un aperçu de l’intelligence artificielle (IA) et de ses enjeux.

Intelligence artificielle et robotique en 30 secondes : 50 avancées majeures, expliquées en moins d’une minute*
Luis de Miranda (éditeur intellectuel)L’intelligence artificielle est-elle capable de réflexion et de pensée? Qu’entend-on par apprentissage profond (deep learning)? Est-ce qu’un jour les humains et les machines intelligentes se fonderont en une seule et même espèce? Voilà le type de questions auxquelles ce petit livre de vulgarisation scientifique entend répondre par le biais d’articles très courts (300 mots). Utile pour une plongée sous la direction de connaisseurs. L’index du livre vaut son clic.
L’intelligence artificielle pour les nuls*
John Paul Mueller et Luca MassaronSensiblement plus étoffé que le précédent, ce livre de plus de 360 pages est doté d’une intéressante structure. Après voir défini l’intelligence artificielle et cerné ses liens avec l’informatique, le livre comporte une importante section sur ses applications et ses limites. Les auteurs se proposent ainsi d’identifier les activités que l’IA ne pourrait jamais assumer et celles qu’elle ne pourrait pas prendre en charge avant longtemps. L’intelligence artificielle pour les nuls fait partie des dix meilleurs livres sur l’intelligence artificielle selon la publication d’industrie AI Time Journal.
La fin de l’individu : voyage d’un philosophe au pays de l’intelligence artificielle*
Gaspard KoenigIssu d’entretiens avec une centaine d’experts et de philosophes, ce livre s’interroge sur la liberté et la responsabilité de l’être humain à une époque où l’IA et ses algorithmes développent leurs champs d’intervention à une vitesse inouïe. Comme le résume Philosophie Magazine, l’auteur propose de prendre conscience des déterminismes qui nous gouvernent et d’agir en fonction de cette connaissance, ce qui implique notamment la capacité d’avoir « le temps, l’argent et les compétences nécessaires à ces choix perpétuels. »
L’IA sera ce que tu en feras : les 10 règles d’or de l’intelligence artificielle*
Jean-Philippe DesbiollesVice-président d’IBM en France, l’auteur propose une introduction très simple et pragmatique aux tenants et aboutissants d’un sujet débordant de complexité. Également intéressant pour en savoir davantage sur la vision d’IBM sur les applications en IA, comme la réalité augmentée, l’analyse de la rotation des marchandises en magasins par l’apprentissage machine et la détection de fraudes en assurance par l’analyse de grandes masses de données.

Pour les jeunes

L’intelligence artificielle : fantasmes et réalités*
Jean-Noël Lafargue et Marion MontaigneCette bande dessinée semble répondre aux besoins de son public cible, les 12 à 17 ans. La publication Bibliom@nes constate que cette « première approche du sujet » présente suffisamment bien les notions de l’IA « afin que le lecteur poursuive ses recherches et découvertes dans d’autres ressources destinées aux adolescents et aux jeunes adultes. »

Film

The A.I. Race*.

Accessible par Kanopy, ce documentaire d’une heure a été produit par une chaîne australienne de télévision. Il porte sur l’avenir de l’intelligence artificielle et sur ses impacts sur le monde du travail. On y constate que l’IA commence à révolutionner les domaines où règnent les tâches physiques répétitives. Toutefois, les secteurs qui nécessitent des éléments de réflexion cognitive ne sont pas à l’abri des changements. Les utilisateurs du site IMDb lui ont donné une cote de 6,9 sur 10.

Sur Ray Kurzweil

La toujours stimulante Encyclopédie de l’Agora de Jacques Dufresne critique la « conception réductrice » de l’intelligence humaine de Ray Kurzweil…

En 2005, Ray Kurzweil publie le livre The Singularity Is Near, When Humans Transcend Biology. La Encyclopedia of World Biography* explique que les astrophysiciens utilisent le terme « singularité » pour décrire la zone d’un trou noir ayant une densité infinie. Au sens employé par Kurzweil, ajoute l’encyclopédie, la singularité correspond au moment où les humains perdront la capacité de contrôler leur technologie, car ses progrès atteindront l’infini…

 

* Pour utiliser ces ressources, il faut être abonné à BAnQ et s’authentifier.
Abonnez-vous.