Les oiseaux, vus de la maison

par Jean-François Barbe, bibliothécaire
Histoire, sciences humaines et sociales, Grande Bibliothèque

Avec le confinement, les oiseaux s’invitent hardiment jusqu’aux bords de nos fenêtres.

Voici quelques suggestions issues de nos collections en ligne et du web, afin de mieux connaître et apprécier la beauté de ces créatures ailées.

Oiseaux du Québec : guide d’identification* inclut 334 espèces présentes au Québec et dans les Maritimes. Les fiches d’identification portent sur les plumages et la morphologie, la voix, l’habitat, etc. Les magnifiques photos valent le téléchargement de ce livre numérique! Selon le périodique Les libraires, ce guide d’identification serait « le plus complet » sur le marché.

Qualifié d’ouvrage « colossal » par le périodique QuébecOiseaux, le Deuxième atlas des oiseaux nicheurs du Québec méridional* s’adresse à tous ceux et celles qui ont eu la piqûre de l’ornithologie. Découlant des observations de 1 800 bénévoles, les textes examinent la répartition géographique de 249 espèces d’oiseaux et leurs effectifs. « Ce superbe ouvrage est un bel exemple de ce que peut donner le jumelage de la science participative et de l’action bénévole (atlasseurs, auteurs, photographes) », signale QuébecOiseaux.

Les volatiles dont il est question dans Oiseaux de proie du Québec et de l’Est du Canada* ne font pas partie de ceux que l’on aimerait voir se poser sur son balcon ou dans sa cour arrière! Toutefois, il n’y a pas de danger que cela arrive puisque les faucons pèlerins, éperviers et autres maîtres du ciel ne peuvent être vus que de loin, principalement le long de la chaîne des Appalaches. De magnifiques illustrations permettent de les identifier en plein vol. Des fiches informatives décrivent les caractéristiques et les comportements de chaque espèce.

Jeunes

Les jeunes enfants qui aiment lire ou à qui on aime faire la lecture sont servis. L’autrice Mylène Arpin propose le roman jeunesse Curieux de nature, volume 1 – Les oiseaux*. Ce récit de 160 pages suit Camille, sa meilleure amie Fanny et le cousin Hugo pendant leurs vacances d’été. Ce trio finira par découvrir qui vide ou renverse les mangeoires d’oiseaux pendant la nuit. On trouvera, en prime, une vingtaine de fiches d’informations sur les oiseaux attirés par les mangeoires.

Comment occuper ses jeunes? En cette période de pandémie, le Regroupement QuébecOiseaux (anciennement l’Association québécoise des groupes d’ornithologues) propose une activité dite de science participative. Elle consiste à observer les oiseaux et à signaler ses observations à un site ornithologique spécialisé. Le site propose également des dessins d’oiseaux à colorier.

Revue

Les articles du périodique QuébecOiseaux* valent le clic. S’adressant aux adultes ainsi qu’aux jeunes de douze ans et plus, les auteurs abordent des sujets grand public (par exemple : quel type de mangeoire installer chez soi? Quel est l’oiseau préféré des Québécois?). La réponse à la dernière question se trouve à être le Merlebleu de l’Est. QuébecOiseaux est publié par l’Association québécoise des groupes d’ornithologues.

Un peu de tout

Nous vous invitons à consulter le site Initiation aux oiseaux du Québec par la couleur. Qualifié de guide « parfait et facile » par le chroniqueur Michel Beaudry du Journal de Montréal, cette ressource répertorie plus de 200 espèces d’oiseaux observables au Québec. On peut identifier l’espèce par sa couleur ou par son nom en français, anglais ou latin. Les photos sont belles et les descriptions sont de qualité. On pourra aussi (ou surtout!) écouter le chant de chacun de ces oiseaux. De courtes vidéos réalisées par le responsable du site, Donald Lapointe, complètent les fiches d’information.

Le Dictionnaire des rêves de A à Z : le guide complet pour l’analyse et l’interprétation des rêves* propose de donner le sens des rêves d’oiseaux. Que dire, par exemple, d’un rêve de moineaux? On prêterait trop d’attention à de simples commérages! A-t-on rêvé à des merles? C’est que notre situation devrait s’améliorer!

Selon certains, le célèbre film Les oiseaux d’Alfred Hitchcock illustrerait le double aspect qu’occuperait cette espèce animale dans notre inconscient. Le premier aspect serait l’évasion, le rêve, la liberté. Le second, associé aux oiseaux de proie, se rattacherait à la dévoration et à la mort. « Et c’est de cette dualité que parlent souvent les rêveurs dans les rêves d’oiseaux », signale le site Doctissimo. Voici la bande-annonce des Oiseaux.

 

* Pour utiliser ces ressources offertes par BAnQ, il faut être abonné à BAnQ et s’authentifier.
Abonnez-vous.