Quelques poèmes pour le Québec

Pour la Fête nationale, j’ai eu envie de relire quelques-uns des poètes associés à ce que l’on a appelé la « poésie du pays », qui ont tant marqué le Québec dans les années 1960.

Dans les premiers numéros de la revue Liberté, disponible sur Érudit*, une plateforme de revues québécoises, ainsi que dans la revue Parti pris, j’ai trouvé, entre autres, des poèmes de Jacques Brault, Paul Chamberland, Paul-Marie Lapointe, Gatien Lapointe, André Major, Gaston Miron et Michel  Van Schendel.

On retrouvait dans leurs poèmes l’idée du pays à construire, comme dans ces vers extraits de L’Octobre de Gaston Miron.

Liberté, vol. 5, no 3, (27) 1963, p. 221
Liberté, vol. 5, no 3, (27) 1963, p. 221

* On doit s’authentifier pour utiliser cette ressource.