Portail BAnQ Nétiquette

Le RDA Toolkit repensé : ce qu’il faut savoir pour s’y préparer

6 décembre 2018 par Carnet de la Bn   Pas de commentaires

par Daniel Paradis
Bibliothécaire responsable de la normalisation bibliographique,
Direction du traitement documentaire des collections patrimoniales

 

Le 22 octobre dernier s’est tenue la conférence Le RDA Toolkit repensé : ce qu’il faut savoir pour s’y préparer à l’Auditorium de la Grande Bibliothèque. Près de 170 personnes provenant de différents milieux documentaires, principalement du Québec, y ont pris part. Quel est donc ce RDA Toolkit qui a attiré des bibliothécaires et des techniciens en documentation en aussi grand nombre?

 

 

Qu’est que le RDA Toolkit?

Le RDA Toolkit est l’outil en ligne qui donne accès à RDA (Ressources : Description et Accès), une norme internationale de catalogage qui fournit des éléments de données, des lignes directrices et des instructions permettant aux bibliothèques, aux organismes du patrimoine culturel, ainsi qu’à la communauté du Web de données de décrire des ressources documentaires et d’y donner accès. C’est cette norme que BAnQ et de nombreuses autres bibliothèques au Québec et ailleurs dans le monde utilisent pour rédiger les notices bibliographiques qui alimentent leurs catalogues et formuler les points d’accès qui y permettent le repérage. La norme est disponible en huit langues, dont le français, et l’outil en ligne de RDA est vendu dans 65 pays répartis sur tous les continents. La traduction française de la norme, entreprise en 2010, se poursuit sous la responsabilité de BAnQ avec la collaboration de Bibliothèque et Archives Canada.

 

Évolution de RDA

La maintenance et l’évolution de RDA sont confiées à un comité nommé RDA Steering Committee (RSC). Ses 12 membres proviennent de l’Europe, de l’Amérique du Nord et de l’Océanie. J’y œuvre moi-même en tant qu’agent de liaison pour les différentes équipes de traduction de la norme. BAnQ et le RSC ont voulu profiter de la présence du RSC à Montréal, dans le cadre de sa réunion annuelle du 22 au 26 octobre, pour organiser une conférence à l’intention du personnel des bibliothèques québécoises afin de les sensibiliser aux changements à venir. En 2017, le RSC a en effet entrepris un important projet de restructuration et de refonte (Projet 3R) de la norme et de l’outil en ligne qui aura un impact appréciable sur le travail des utilisateurs de RDA. La conférence a donné la rare occasion d’entendre à Montréal les auteurs mêmes de la norme parler des principaux changements qu’ils ont prévu faire et en expliquer les raisons.

 

Daniel Paradis
Photo: Michel Legendre

 

Les sujets abordés par les conférenciers ont compris un résumé des travaux effectués par le Comité RDA nord-américain au cours des neuf premiers mois de son existence, présenté par Dominique Bourassa et Nathalie Mainville; un survol du Projet 3R, présenté par Gordon Dunsire, président du RSC; une démonstration de la version bêta du RDA Toolkit, faite par moi-même; des précisions sur les méthodes d’enregistrement, la transcription et les mentions de manifestation, par Kathy Glennan, présidente désignée du RSC, ainsi qu’une description des travaux en cours concernant les agrégats et les œuvres diachroniques, présentée par Gordon Dunsire.

 

L’enregistrement des présentations dans la langue où elles ont été faites et les présentations PowerPoint en anglais et en français sont disponibles sur le site du RSC : http://www.rda-rsc.org/rscpresentations.

 

Photo: Michel Legendre


Catégorie(s) : Traitement documentaire

Le CIP : un service méconnu

15 novembre 2018 par Carnet de la Bn   Pas de commentaires

par Nathalie Ebacher, bibliothécaire, Catalogage avant publication,
Direction du traitement documentaire des collections patrimoniales

 

Le CIP (ou catalogage avant publication) est un programme gouvernemental volontaire et gratuit offert aux éditeurs canadiens. Il permet de cataloguer les livres avant leur publication à l’aide des informations fournies par les éditeurs et d’assurer une diffusion rapide des données bibliographiques auprès des librairies et des bibliothèques.

 

Le sigle «  CIP » provient de « Cataloging in Publication », le nom anglais du programme créé en 1971 par la Library of Congress. Au Canada, le programme est coordonné par Bibliothèque et Archives Canada (BAC) et administré au Québec par Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) pour les éditeurs québécois francophones.

 

Pourquoi participer au CIP?

En participant au Programme CIP, les éditeurs bénéficient d’une publicité gratuite pour leurs nouveaux livres. Les notices CIP paraissent dans plusieurs outils bibliographiques utilisés tant par les libraires que par les bibliothécaires pour la sélection des documents, notamment Livres québécois à paraître.

 

Les données CIP sont également imprimées dans chaque livre. Les bibliothèques et les centres de documentation utilisent ces renseignements pour cataloguer rapidement et à moindre coût leurs nouvelles acquisitions. Les délais de catalogage étant ainsi réduits, les nouveaux livres sont mis plus tôt à la disposition du public.

 

 

Les données du CIP telles qu’elles apparaissent dans le document.

 

 

L’équipe, composée d’une bibliothécaire, d’un technicien et d’une agente de bureau est également appuyée par d’autres collaborateurs à temps partiel et  traite environ 3000 demandes par année provenant de plus de 250 éditeurs québécois. En octobre 2018, nous avions déjà reçu plus de 2800 demandes.

 

 

Dans l’ordre habituel: Martin Sirois, Josée Dugas, Catherine Gérard, Nathalie Ebacher et Catherine St-Pierre.

 

Vous êtes un éditeur québécois de langue française et vous voulez participer? Venez visiter notre site afin de vérifier si votre publication est visée par le programme ainsi que pour connaître les modalités de participation

 

Serez-vous notre 3000e demande?


Catégorie(s) : À propos de la Bibliothèque nationale, Services aux éditeurs, Traitement documentaire




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec