Portail BAnQ Nétiquette

L’iconographie documentaire : petit guide illustré

26 avril 2019 par Carnet de la Bn | Catégorie(s) : Diffusion, Iconographie documentaire, Revues et journaux

par Isabelle Robitaille, bibliothécaire,
Direction de la recherche et de la diffusion des collections patrimoniales

L’image, grande source d’information, est appréciée pour sa valeur tant artistique qu’historique et documentaire. Ne dit-on pas qu’une image vaut mille mots? La collection d’iconographie documentaire de la Bibliothèque  nationale  a été développée au cours des dernières décennies en fonction de l’intérêt documentaire et historique des illustrations choisies. Hétéroclite de nature, cette collection documente l’imagerie du Québec à une époque où les photographies étaient peu courantes. Les documents faisant partie de cette collection, communément appelés gravures anciennes, étaient pour nos ancêtres des instruments de connaissance, des sources de rêves et parfois des témoignages de conquête de nouveaux territoires.

Avec plus de 875 documents dont près de 85% datent du XIXe siècle, la collection d’iconographie documentaire de la Bibliothèque regroupe au même endroit les images anciennes in-plano provenant de quatre sources différentes : les journaux, les livres, les séries et les publications individuelles. Plusieurs techniques d’impression se côtoient, notamment la gravure sur bois, la gravure en creux, la lithographie et la photogravure, en plus d’autres techniques issues des avancées et des découvertes propres à la fin du XIXe siècle.

 

Les journaux

 

View from Champlain street / Canadian Illustrated News,1880.

View from Champlain street / Canadian Illustrated News, 1880.

La collection d’iconographie documentaire compte en premier lieu de nombreuses illustrations tirées de l’imposant périodique Canadian Illustrated News (1869-1883). Ce journal a été créé à une période marquée par un renouveau industriel, technique et commercial. Achetées en lot d’un libraire torontois dans les années 1970, ces centaines de coupures, prises individuellement, n’ont pas une grande valeur documentaire. Elles deviennent cependant une importante source d’information historique lorsqu’on les regroupe par sujets, lieux ou évènements.

Les illustrations du Canadian Illustrated News sont reproduites par le procédé de leggotypie inventé par l’associé de l’éditeur George-Édouard Desbarats (1838-1893), William Augustus Leggo (1830-1915). Cette technique de reproduction photomécanique permet d’imprimer des dessins et des gravures en même temps que le texte. La rapidité d’impression accrue favorise la diffusion et l’accessibilité et permet de représenter des scènes de la vie quotidienne dans lesquelles les lecteurs se reconnaissent.

 

 

 

 

 

 

Les livres

 

Quebec / Alain Manesson Mallet

Quebec / Alain Manesson Mallet

Le démontage et le découpage de livres anciens afin d’en extraire les planches illustrées étaient des pratiques communes chez certains libraires et collectionneurs (espérons qu’elles sont bien révolues de nos jours!). C’est pourquoi un grand nombre d’estampes se sont retrouvées sur le marché, extraites de leur contexte originel. Ainsi, des gravures anciennes provenant de livres font partie des plus anciens documents de cette collection. Certains d’entre eux, ont été intégrés à la collection d’iconographie documentaire en raison de leur intérêt historique. C’est par exemple le cas de la gravure illustrant aujourd’hui l’ex-libris utilisé par la Bibliothèque, Quebec, la figure CXX de la page 277 tirée de l’ouvrage Description de l’univers d’Alain Manesson Mallet (1630-1706). Publié en cinq volumes en 1683 à Paris par Denys Thierry, cet ouvrage comporte une section sur le Canada où est reproduite cette gravure, ornementée d’un ruban descriptif, sur laquelle on peut voir la ville de Québec entourée de la flotte française.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La série

 

On trouve aussi des gravures anciennes dans cette collection sous forme de séries, c’est-à-dire sous forme de volumes in-plano où plusieurs gravures sont faites pour être publiées dans un ensemble. Avec plus d’une centaine de gravures sur acier, la série de l’artiste typographique anglais William Henry Bartlett (1809-1854) est l’une des plus notables de la collection d’iconographie documentaire. Grand voyageur, surtout au Moyen-Orient, en Europe et en Amérique, Bartlett passe plusieurs mois au Canada en 1838. Au cours de cette période, il dessine non seulement les villes de Québec et de Montréal mais aussi certaines villes des Cantons-de-l’Est. Ses nombreuses gravures qui illustrent les deux volumes de l’ouvrage Canadian Scenery Illustrated, publié par George Virtue à Londres entre 1840 et 1842, constituent une source documentaire d’une grande importance pour notre patrimoine historique.

 

View from the Citadel of Quebec Vue prise de la Citadelle de Québec / W.H. Bartlett

View from the Citadel of Quebec / W.H. Bartlett

 

 

À l’instar de Bartlett, la plupart des artistes dont les œuvres font partie de la collection d’iconographie documentaire ont visité les endroits qu’ils ont immortalisés. Certains illustrateurs et graveurs ont quant à eux choisi de fonder leur travail sur les récits de leurs contemporains, tandis que d’autres sont allés jusqu’à inventer leurs propres représentations des villes. Si ces images ne reflètent pas la réalité, elles expriment du moins les goûts des Européens de l’époque, c’est-à-dire un intérêt marqué pour les illustrations du Nouveau-Monde, bien qu’elles n’aient pas pour nous de valeur historique ou documentaire. C’est le cas de la série Collection des Prospects des Allemands François Xavier Habermann (1721-1796) et Balthazar Frédéric Leizelt (1755-1812), que leur imagination fertile amène à créer cinq vues imaginaires de Québec, probablement publiées autour de 1775. La gravure Vuë de la Place capitale dans la Ville basse a Québec de Habermann donne à Québec des airs de ville européenne. Ces images, ainsi que de nombreuses autres illustrant des lieux du monde entier, étaient destinées à être regardées à travers un appareil d’optique très populaire au XVIIIe siècle, le zograscope. Doté d’une lentille grossissante et d’un miroir, il créait un effet de profondeur et de relief. Pour un certain public européen avide de distractions, ces vues d’optique se substituaient aux périlleux et onéreux voyages en pays étrangers.

 

 

 

Vuë de la Place capitale dans la Ville basse a Quebec / François Xav. Haberman

Vuë de la Place capitale dans la Ville basse a Quebec / François Xav. Haberman

 

Les publications individuelles

 

Les pièces les plus importantes de la collection d’iconographie documentaire de la Bibliothèque se présentent sous forme de « vues ». Elles constituent souvent des représentations évocatrices des endroits illustrés et comportent parfois des légendes détaillées. Ces vues ont, pour  la plupart  été publiées séparément, telles des œuvres d’art devant être exposées. Au milieu du XVIIIe siècle, plusieurs illustrations du Québec mises sur le marché de cette façon étaient basées sur des croquis faits au Canada par des militaires artistes et reproduits en gravure en Europe, particulièrement en Angleterre. Représentation d’une conquête et d’un pouvoir sur un territoire, la vue topographique était d’un grand intérêt pour les collectionneurs. Par la composition iconographique et l’exécution précise de la gravure en creux, l’artiste créait un document de qualité très recherché, autant à l’époque de sa création qu’aujourd’hui.

Acquise il y a quelques années, la gravure A view of the landing place above the town of Quebec, d’après le dessin de Hervey Smyth (1734-1811) illustrant les événements survenus le 13 septembre 1759 sur les plaines d’Abraham, a été publiée individuellement et faisait suite à sa série de six gravures intitulée Six Elegant Views of the Most Remarkable Places in the River and Gulph of St. Lawrence (Londres, 1760).  Ces gravures ont été reproduites dans Scenographia Americana ; recueil de vues de l’Amérique septentrionale et des Indes occidentales […] (Londres, 1768). Lors de son séjour au Québec, Smyth fut capitaine et aide de camp du général Wolfe.

 

A view of the landing place above the town of Quebec describing the assault of the enemy post (…) / Capt. Smyth

 

La collection d’iconographie documentaire de la Bibliothèque  brosse un tableau varié et riche de l’évolution de la vie culturelle et sociale de la province à travers la perception de ses habitants et de ses visiteurs. Couvrant trois siècles, les différentes sources d’iconographie présentées ici nous font connaître quelques artistes ainsi que des techniques d’impression caractéristiques de l’époque.

 

 

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :



© Bibliothèque et Archives nationales du Québec