Portail BAnQ Nétiquette
Annotations;: Livres, musique et cinéma.

Archives

La science au temps de Harper


« La science a longtemps été considérée par le gouvernement canadien comme un outil d’une importance cruciale pour éclairer les politiques; sous Stephen Harper, la relation est inversée. C’est maintenant la politique qui détermine quelles seront les preuves scientifiques utilisées pour informer le gouvernement et quels seront les scientifiques autorisés à informer le public. » (p. 50) Le gouvernement conservateur de Stephen Harper n’est pas reconnu comme le plus grand défenseur de l’environnement (pensons seulement au retrait du Canada du protocole de Kyoto)… Lire la suite
 

L’homme est un porc-épic pour l’homme


« il y en a parmi ces romanciers qui vendraient leur mère ou leur père pour me voler mon destin de porc-épic, ils s’en inspireraient, écriraient une histoire dans laquelle je n’aurais pas toujours le meilleur rôle et passerais pour un animal aux mauvaises mœurs, » (p. 155) Vous l’ignorez peut-être, mais vous avez un double. Un double animal qui peut être pacifique (c’est le cas de la majorité) ou nuisible. C’est du moins ce qu’arrivera presque à vous faire croire le romancier… Lire la suite
 

Le paradis des uns, l’enfer des autres


Après l’aventure judiciaire qui les a opposés à Barrick Gold et à Banro, deux des auteurs et l’éditeur de Noir Canada : pillage, corruption et criminalité en Afrique étaient de retour en 2012 avec un livre sur les dérives des sociétés minières canadiennes et sur la façon dont le Canada leur facilite la vie. Dans Paradis sous terre, Alain Deneault et William Sacher démontrent que ce n’est pas un hasard si 75 % des compagnies minières du monde ont leur siège social… Lire la suite
 

Clairvoyance et indépendance


C’est bien tardivement que j’ai fait la connaissance de Lise Payette, la femme engagée. Puisque j’étais plus intéressée par les jouets que par la politique à l’époque où elle était ministre dans le cabinet de René Lévesque, c’est d’abord comme auteure de téléromans que je l’ai connue. Puis, il y a un an seulement, alors que je me suis mise à lire sa chronique hebdomadaire dans Le Devoir, j’ai enfin rencontré cette femme intelligente et sage. La lecture du Mal… Lire la suite
 

L’économie pour vous et moi


Je le confesse : s’il existe un domaine qui m’ennuie profondément, c’est bien l’économie. Les cotes boursières, le PIB, le marché immobilier, la fiscalité, l’inflation, les bulles de ceci ou de cela… Zzzzzz… Tout cela me semble si complexe que je n’ai jamais entrepris d’essayer de comprendre. L’économie occupant une place immense dans nos vies, j’ai pourtant toujours pressenti qu’il importait d’apprivoiser la bête. C’est pourquoi j’ai mis la main sur Petit cours d’autodéfense en économie dans lequel l’économiste canadien Jim… Lire la suite
 

Progresser jusqu’au déclin


Ah! le progrès! Qu’elle est belle cette faculté qu’a l’humanité d’innover, inlassablement, pour son plus grand bien! Quoiqu’en y regardant de plus près, on constate que ce n’est peut-être pas toujours pour son bien… Dans Brève histoire du progrès (publié en anglais en 2004 sous le titre A Short History of Progress), l’historien, essayiste et romancier Ronald Wright se penche sur la notion de progrès pour montrer que ce dernier peut s’avérer dangereux, voire catastrophique. Wright trace le portrait des… Lire la suite
 

Quelle juste part?


« La production de richesses étant une affaire collective et non individuelle, il revient à la société de choisir la redistribution qui est la plus susceptible de lui permettre d’atteindre ses objectifs. » (p. 12) Les militants d’Occupy Wall Street et tous ceux qui les ont suivis ailleurs sur la planète ont-ils raison de s’indigner? Les inégalités économiques qu’ils dénoncent ne sont-elles pas inévitables puisque certains travaillent plus fort et produisent plus que d’autres? La société ne doit-elle pas s’accommoder de ces inégalités… Lire la suite
 




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec