Portail BAnQ Nétiquette
Annotations;: Livres, musique et cinéma.

Archives

Les derniers témoins


Publié il y a vingt ans, L’Allemagne nazie et les Juifs de Saul Friedländer a eu, et continue à avoir, un retentissement extraordinaire. Les connaisseurs estiment que cette synthèse historique se situe au même niveau que le magistral La destruction des Juifs d’Europe de Raul Hilberg qui suivait minutieusement, archives à l’appui, le rôle central de la bureaucratie nazifiée dans le processus d’extermination des Juifs d’Europe. Pour sa part, Friedländer avait innové en intercalant des témoignages de victimes de l’Holocauste… Lire la suite
 

Une histoire illustrée des Patriotes


« Une rébellion est toujours l’histoire d’un échec, car si les insurgés étaient victorieux, il ne s’agirait plus d’une rébellion mais d’une révolution », écrivait l’historienne canadienne Elinor Kyte Senior dans son grand livre Les habits rouges et les patriotes. Si elles avaient réussi, les rébellions de 1837-1838 auraient donné naissance à une république, affirme l’auteure d’une récente Histoire inédite des Patriotes. Et l’image que nous en aurions aujourd’hui serait bien différente que celle qui transparaît dans bien des livres… Lire la suite
 

La grande évasion de la pauvreté


Angus Deaton fait partie des intellectuels qui apportent leur pierre à l’édifice du débat public en raison de leurs sujets d’étude et de la portée de leurs travaux. Fin 2015, l’une de ses recherches a fait le tour de la planète : il y rapportait l’augmentation alarmante du taux de mortalité des Américains blancs de la classe moyenne à cause des surdoses de médicaments d’ordonnance et de drogues illégales, de l’alcoolisme et du suicide. Aux yeux de l’essayiste Fareed Zakharia,… Lire la suite
 

Alan Taylor et la Révolution américaine


En exigeant des taxes afin de renflouer ses coffres vidés par la guerre de Sept Ans, Londres donne le coup d’envoi de la Révolution américaine. Selon l’auteur de American Revolutions, une partie des élites coloniales craignait que ces taxes servent à financer la défense des territoires amérindiens de l’ouest des Appalaches. Car depuis la Proclamation royale de 1763, les Amérindiens disposaient d’un grand territoire, à l’ouest de cette chaîne de montagnes, théoriquement à l’abri de la convoitise des colons et… Lire la suite
 

Après l’élection de Donald Trump


L’élection de Donald Trump a suscité de l’inquiétude aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Gene Stone, un auteur américain plutôt entreprenant, a publié The Trump Survival Guide, un guide de survie destiné à ses compatriotes craignant les changements pouvant toucher une dizaine de secteurs, notamment la santé et l’environnement. Dans le même ordre d’idées, un essai très lu de Masha Gessen, spécialiste de la Russie de Poutine, porte le titre révélateur Autocracy: Rules for Survival. Des libraires ont rapporté… Lire la suite
 

Une anthologie remarquable


par Jean-François Barbe Lecteurs voraces, blasés ou curieux, réjouissez-vous! Car à moins d’être réellement blasés, Monuments intellectuels de la Nouvelle-France et du Québec ancien vous procurera le plaisir de la découverte, de la connaissance et de la pensée. Publiée sous la direction de l’ancien recteur de l’UQAM Claude Corbo, l’anthologie présente vingt-sept livres fondamentaux relatifs à la Nouvelle-France et au Québec d’avant le XXe siècle. Écrits par des connaisseurs, ces textes s’adressent au grand public. En une dizaine de pages, on présente l’auteur, l’oeuvre,… Lire la suite
 

Le Troisième Reich en 2016


L’historien britannique Richard J. Evans est l’auteur du monumental Le Troisième Reich. Ces 2 700 pages sont écrites de façon si vivante que seul le sommeil peut venir (momentanément) à bout de l’intérêt du lecteur … et encore ! Couvrant l’histoire politique, sociale, intellectuelle, économique et militaire de l’Allemagne nazie, de ses origines jusqu’à sa chute, cette magistrale synthèse en trois volumes est exemplaire tant par son érudition (plus de 600 pages de notes et de références) que pour sa qualité… Lire la suite
 

Un témoin plein d’esprit, le baron de Lahontan


par Jean-François Barbe En 1683, un jeune soldat français de 17 ans du nom de Louis-Armand de Lom d’Arce débarque à Québec. Le jeune homme, qui se fera appeler baron de Lahontan en l’honneur de la baronnie du même nom où il est né, observe les mœurs de la Nouvelle-France. Il participe à des expéditions de chasse avec des Algonquins et plonge rapidement au coeur de l’action en prenant part à de grandes expéditions militaires en territoire iroquois. À l’âge… Lire la suite
 

D’une grande modernité, les Patriotes


par Jean-François Barbe Spécialiste du XIXe siècle québécois, Gilles Laporte publie Brève histoire des patriotes, un livre en format poche qui reprend, dans ses grandes lignes, un ouvrage beaucoup plus dense publié en 2004 sous le titre de Patriotes et Loyaux. En avant-propos, l’auteur dit vouloir détruire trois mythes. Le premier, que le mouvement patriote se résumerait aux rébellions armées de 1837 et de 1838. Le second, que le mouvement se limiterait à Montréal et à sa couronne et le… Lire la suite
 

Nous célébrons du grand Vaudreuil…!


par Jean-François Barbe La plume au fourreau fait partie de ces livres qui témoignent de la qualité de la relève universitaire actuelle. Il s’agit de la version remaniée d’un mémoire de maîtrise déposé en 2012 au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Ce mémoire a obtenu le prix Andrien-Thério de la revue Lettres québécoises et le prix Jacques-Cotnam de la collection L’Archive littéraire au Québec des Presses de l’Université Laval. Au départ, l’auteur a eu l’idée fort originale d’examiner… Lire la suite
 

L’histoire globale, fille de son époque


par Jean-François Barbe L’Histoire, dit-on, est la fille de son époque. On le constate à la lecture de ce livre consacré à l’histoire globale, un champ relativement récent de la recherche historique qui entend saisir les dimensions « connectées, croisées, partagées » d’un monde interdépendant dont les déterminants transcenderaient les frontières étatiques. Selon l’auteure, ce courant naît notamment de l’épuisement des études régionales universitaires (area studies). Au cours de la décennie 1970-1980, dit-elle, les grandes fondations américaines ont cessé de financer… Lire la suite
 

Résilience et enfants malchanceux


par Jean-François Barbe Spécialiste de la petite enfance et auteur à succès, le neuropsychiatre Boris Cyrulnik est connu pour son travail sur le concept de résilience, cette force intérieure qui permet de se relever après des coups durs. Les vilains petits canards, son livre qui a popularisé cette notion, ont été publiés à plus de 500,000 exemplaires! Sa réflexion sur la résilience est issue de sa propre histoire. À l’âge de six ans et demi, Boris Cyrulnik perd subitement ses… Lire la suite
 

Portrait du héros au sommet de l’Olympe


par Jean-François Barbe Alors qu’il était un important économiste à l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) à Paris, Cornelius Castoriadis (1922-1997) animait clandestinement un groupuscule d’extrême-gauche appelé Socialisme ou barbarie (1949-1967). La revue du même nom, à laquelle ont collaboré de grands intellectuels tels Guy Debord, Jean Laplanche, Claude Lefort, Jean-François Lyotard et Edgar Morin, allait influencer bon nombre d’acteurs de Mai 68 en France, dont Daniel Cohn-Bendit. Issu du trotskisme, Castoriadis s’est rapidement détaché de cette vision… Lire la suite
 

10 ans déjà


par Jean-François Barbe L’excellente publication Les Cahiers de lecture de L’Action nationale consacre son dernier éditorial aux 10 ans de la Grande Bibliothèque. « Avant d’être un succès de fréquentation la GBQ a d’abord été une victoire sur la part sombre de la psychologie collective », affirme son directeur Robert Laplante. Le responsable des Cahiers de lecture – riche gisement de critiques portant sur l’univers des essais québécois – fait ici référence à tous ceux qui voyaient, à la fin des années… Lire la suite
 

Dans les pas de Léon Gérin


par Jean-François Barbe Qualifié par son institution de « sociologue québécois le plus connu sur la scène internationale », le professeur Marcel Fournier sait reconnaître une enquête sociologique de qualité quand il en voit une. Et son appréciation du livre Un Québec invisible ne laisse planer aucun doute : « Il s’agit d’une étude exemplaire, que j’ai d’ailleurs présentée dans mon livre Profession sociologue (…) comme la meilleure recherche ethnographique récente en sociologie au Québec », écrit-il en préface. Malheureusement peu répandue au… Lire la suite
 

Les Jésuites chez les Illinois : échec ou succès?


par Jean-François Barbe Selon plusieurs, l’entreprise missionnaire des Jésuites de la Nouvelle-France auprès des peuples autochtones aurait été un échec. Dans The Catholic calumet : colonial conversions in French and Indian North America, l’historien américain Tracy Neal Leavelle prétend le contraire. Dans son chapitre final intitulé Notes sur les sources et la méthode, il affirme que le point de vue général des historiens a été formé par la destruction de la Huronie en 1649-1650, territoire sur lequel les Jésuites avaient… Lire la suite
 

Une biographie de l’homme aux cigares


par Jean-François Barbe Élisabeth Roudinesco, c’est d’abord un style, coulant, au point où on se sent presque comme dans un roman. C’est tellement vrai que son dernier livre, une biographie de près de 600 pages sur Sigmund Freud, a remporté en France non pas un, mais deux prix littéraires! Et pourtant, son sujet était tout sauf facile. Car il s’en est écrit des livres sur Freud. La Grande Bibliothèque compte près de 650 ouvrages ayant Sigmund Freud en sujet, dont… Lire la suite
 

La guerre, moteur de la paix


par Jean-François Barbe Vous aimez les paradoxes? En voici un : la guerre est « une bonne chose » parce qu’elle a historiquement stimulé le développement technologique et, par le fait même, la croissance de l’économie. Par exemple, Internet est le fruit de la guerre froide, ayant été pensé comme un système de communication pouvant résister à une guerre nucléaire avec l’Union soviétique. Mais, attention, ce n’est pas terminé. La guerre est aussi « une bonne chose », car elle a suscité la création d’États… Lire la suite
 

Une belle imagination


par Jean-François Barbe Une petite maison d’édition de Mirabel a publié des contes portant sur les Indiens d’Amérique. Ces contes ont été rédigés par des d’élèves de la polyvalente de Sainte-Agathe-des-Monts, faisant partie du groupe d’Option des Amériques de première secondaire. On peut s’imaginer le plaisir qu’ils ont eu à écrire leurs récits! Certains élèves ont choisi de mettre en scène des aventures qui éprouvent le courage des héros dans l’adversité. Par exemple, le « clan des Têtes rasées » attaque… Lire la suite
 

Propos d’un stratège politique


par Jean-François Barbe L’émission télévisée À la page propose des face-à-face entre l’historien Éric Bédard et d’importants essayistes comme François Ricard et Denise Bombardier. En nous faisant découvrir ou redécouvrir des auteurs de talent qui font comprendre le Québec, cette émission donne le goût de lire leurs livres. C’est ce que j’ai fait après avoir regardé l’émission mettant Claude Morin en vedette. Au départ, rappelons que cet homme politique n’est pas le dernier venu. L’encyclopédie en ligne Bilan du siècle… Lire la suite
 

Les Amérindiens des États-Unis et la question du génocide


par Jean-François Barbe Depuis une dizaine d’années, d’ambitieux historiens veulent élargir notre compréhension des causes de la destruction des peuples amérindiens aux États-Unis en comparant leur situation passée à des conflits du XXe siècle ayant mené à des déportations de masse ou encore, à des génocides. Par exemple, l’impitoyable conquête militaire des Amérindiens du Texas par les Anglo-Américains a été réinterprétée par le très coté historien Gary Clayton Anderson comme un événement précurseur des « nettoyages ethniques » dont l’ex-Yougoslavie… Lire la suite
 

Sur des oubliés du pays de l’Oncle Sam


par Jean-François Barbe En 1776, les treize colonies américaines déclarent leur indépendance. Que se passait-il, cette année-là, à l’ouest des colonies fondatrices, dont la bande de territoire de 50 milles par rapport à l’océan Atlantique ne représente alors que 4 % de la masse terrestre nord-américaine? Telle est la question que se pose l’auteur, un professeur d’histoire américaine. À l’ouest, les Amérindiens résistent à l’avancée anglo-américaine, mais plus pour très longtemps. En raison du développement accéléré des réseaux commerciaux, de… Lire la suite
 

Il y a 350 ans, tout ne tenait qu’à un fil


par Jean-François Barbe En 1661, le gouverneur de Trois-Rivières, Pierre Boucher, traverse l’Atlantique afin de convaincre le roi Louis XIV que la Nouvelle-France vaut la peine d’être défendue. Les quelques 3000 habitants de la colonie sont alors au bord du désespoir. Plusieurs pensent à retourner vivre en France. Frappés par d’incessantes attaques et embuscades principalement de la part des Agniers (ou Mohawks, en anglais), ces pionniers osent à peine sortir de leurs enceintes palissadées et, s’ils en ont la chance,… Lire la suite
 

Un classique en psychologie collective


par Jean-François Barbe Après la bataille des plaines d’Abraham, « tout se recroqueville subitement, nous désintéresse jusqu’au sursaut des Patriotes de 1837. Puis vient la torpeur définitive : plus notre histoire se fait contemporaine, plus elle s’éloigne et devient brumeuse ». L’auteur de ces lignes, Jean Bouthillette, est l’homme d’un seul livre – mais c’est tout un livre –, Le Canadien français et son double. Publié en 1972, Le Canadien français et son double a été décrit par Pierre Vadeboncoeur comme « l’essai le… Lire la suite
 

En direct des classes de francisation


par Jean-François Barbe Les journaux québécois sont tapissés de commentaires, de billets d’humeur et de blogues. Où sont donc passés les reportages sur le terrain visant à élargir notre compréhension des grands enjeux de l’heure? Curieusement, c’est en lisant le livre d’une … blogueuse, que j’ai eu l’agréable sentiment d’enfin lire un reportage digne de ce nom. Enseignante en francisation auprès d’immigrants adultes depuis 2007, l’auteure connaît bien ses sujets : l’immigration, l’intégration et l’avenir de la langue française. Étant donné… Lire la suite
 

Un retour sur le « siphonneur » de la Caisse


par Jean-François Barbe De 2002 à 2008, Henri-Paul Rousseau a été président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec, une institution qui gère notamment les fonds de la Régie des rentes du Québec. Quelques mois après son départ, la Caisse a déclaré une perte de 39,8 milliards de dollars, principalement en raison de l’écroulement du marché du papier commercial adossé à des actifs, le fameux PCAA. Cette somme représentait près du quart de… Lire la suite
 

Un beau livre sur Louis Cyr


par Jean-François Barbe Illustré de magnifiques photos tirées du très beau film de Daniel Roby, Louis Cyr, l’homme le plus fort du monde se feuillette au gré de ses humeurs. On peut se laisser porter, quelques minutes ou davantage, bien assis dans son fauteuil préféré, en buvant ce qu’il nous plaît de boire. C’est le sens que les Américains donnent à l’expression difficilement traduisible de coffee table book. Sans le remords de conscience qui nous assaille lorsque notre regard s’attarde… Lire la suite
 

Une famille d’influence, les Desmarais


S’appuyant sur l’immense fortune et sur l’influence de Power Corporation, la famille Desmarais « a fait et défait les gouvernements du Québec et du Canada depuis près de 40 ans », affirme Robin Philpot, l’auteur de Derrière l’État Desmarais : Power. Afin d’écrire cet essai politique portant sur les origines et le développement de ce conglomérat, sur le rôle et les ambitions de ses dirigeants au Québec, ainsi que sur leurs positions politiques que les rebuffades de Bay Street n’ont… Lire la suite
 

Le français, langue commune ?


par Jean-François Barbe Le sujet n’est pas facile : l’anglicisation de Montréal et, par conséquent, celle du Québec. Démographe à l’Université d’Ottawa, l’auteur a publié un certain nombre de chroniques sur l’avenir du français dans les pages du mensuel indépendantiste L’Aut’ Journal. Ce livre en réunit une vingtaine, publiées entre 2011 et 2013. L’auteur constate qu’il règne, au Québec, une « atonie » face à la « déroute du français », qui est partiellement due à la crainte « d’être… Lire la suite
 

Une coalition à rebâtir


par Jean-François Barbe Tout juste avant les dernières élections, Martin Lemay a publié ce livre sur l’avenir du projet indépendantiste. Député du Parti québécois (PQ) dans Sainte-Marie-Saint-Jacques de 2006 à 2012, il s’interroge sur la « stagnation  » du projet indépendantiste qui résulterait, selon lui, de l’hégémonie de la « gauche progressiste ». PQ et Bloc québécois, dit l’auteur, se sont mis à ressembler à Québec solidaire (QS) par « hantise de se faire dépasser idéologiquement sur leur gauche ». Ne se retrouvant… Lire la suite
 




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec