Portail BAnQ Nétiquette
Annotations;: Livres, musique et cinéma.

Archives

Terminus Allemagne, par Ursula Krechel : une vie brisée


C’est avec la joie et l’angoisse de retrouver Claire, sa femme aryenne quittée près de dix ans plus tôt, et avec l’espoir de refaire la vie qu’on lui a brisée quinze ans auparavant, que le juge Richard Kornitzer, d’origine juive, revient en Allemagne en 1948. Si les retrouvailles des époux sont douces, malgré les longues années d’exil de Richard à Cuba, et malgré les souffrances endurées par Claire qui fut incapable de sortir à temps de l’Allemagne nazie avant le… Lire la suite
 

Dans les bois, la liberté


Un mot : l’Amérique; une image : une cage à la porte ouverte. Elsa Pépin, qui publie son premier recueil de nouvelles, pose dès le départ, par le titre (Quand j’étais l’Amérique) et le choix de la citation de Jacques Prévert en exergue (« Peindre d’abord une cage avec une porte ouverte »), une idée, un thème : la liberté. En fait, c’est plutôt par les entraves à leur liberté que se révèlent la plupart des personnages de chacune des nouvelles. Une question semble en… Lire la suite
 

La guerre, il y a cent ans…


C’est un très court roman, 123 pages, qui contient comme en un condensé la sombre réalité des hommes ayant combattu en France lors de la Première Guerre mondiale, dont on souligne cette année le centenaire. Reconnu déjà pour son écriture précise, brève et sans emphase, Jean Echenoz déroule dans 14 la mécanique qui porte cinq jeunes hommes vendéens de la mobilisation d’août 1914 à la fin de la guerre ou à leur mort. C’est dans une atmosphère de patriotique allégresse… Lire la suite
 

Après la guerre, le retour à la vie?


            Le billet suivant est un peu spécial, car il est écrit par Aurore Deterre, une stagiaire française que nous avons accueillie ce printemps à la section Arts et littérature. Étudiante au programme Sauvegarde et valorisation du patrimoine écrit et textuel à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, Aurore a participé à la mise en valeur de nos collections. Le temps d’un billet, elle partage avec nous l’intérêt qu’elle a pris à la lecture du roman désigné révélation du roman français 2013… Lire la suite
 

Femme de boue


Peut-on échapper à ses origines? Peut-on effacer les traces de ce qui nous a un jour souillés? Comment dissimuler notre vulnérabilité quand on occupe une fonction supérieure à responsabilités élevées?   Ces questions sont soulevées dans Mudwoman, le dernier ouvrage de la très prolifique auteure américaine Joyce Carol Oates, qui relate la vie de Meredith Neukirchen, surnommée M. R. Première femme présidente d’une université américaine réputée, l’histoire de M. R. est empreinte d’une tension qui oppose, d’une part, une réussite… Lire la suite
 

Inquiétantes revenantes


Laura Kasischke est probablement l’une des auteures américaines dont j’ai lu et entendu le plus de bien cet automne. Son dernier livre, Esprit d’hiver, a en effet ravi les critiques. En attendant de pouvoir mettre la main dessus, je me suis lancée dans la lecture de l’un de ses précédents romans, Les revenants. Les revenants, c’est, son titre l’indique, une histoire de revenants – de revenantes en fait pour la plupart. Mystère et angoisse planent en effet sur le campus… Lire la suite
 

Hannah Arendt et le vingtième siècle


C’est en attendant la sortie du film Hannah Arendt de Margarethe Von Trotta en juin dernier que j’ai entrepris la lecture de la biographie Dans les pas de Hannah Arendt, écrite par Laure Adler et publiée en 2005. Plus qu’impressionnant fut le parcours de cette philosophe. Juive allemande, Hannah Arendt a étudié la philosophie dans différentes universités allemandes entre 1924 et le début des années 1930 sous l’égide de Martin Heidegger – avec qui elle eut une relation amoureuse –… Lire la suite
 

Atavismes, par Raymond Bock: les fragilités de l’identité québécoise


N’avez-vous jamais craint une Troisième Guerre mondiale, où l’Amérique ne serait cette fois pas épargnée et, avec elle, le Québec? Imaginez-vous les lendemains d’une telle catastrophe, le sort déjà si précaire des Québécois francophones, obligés désormais de se considérer comme une minorité sur leur territoire face à l’afflux de réfugiés. Imaginez le parc du Bic transformé en base militaire, et cette image : «La vieille Bibliothèque nationale n’avait pas été reconstruite après l’incendie […]» (Le Quartanier, 2011, p.158). Si, dans… Lire la suite
 

Le murmure entre les murs


C’est un murmure qui nous vient de ces temps anciens, celui des châteaux et des princesses enfermées dans des tours, celui des forêts enchantées et des chevaliers partant en croisade pour la plus grande gloire du dieu des chrétiens. Mais dans ce murmure, rien de romantique, sinon la très grande beauté de celle qui le souffle, l’unique fille du seigneur du domaine des Murmures, Esclarmonde. C’est sa terrible histoire qu’elle nous raconte, depuis son lointain XIIe siècle. À tout juste… Lire la suite
 

David Grossman : le pouvoir de la littérature


David Grossman est un auteur israélien qui use de son art comme d’un moyen privilégié pour considérer des situations de conflits armés sous des angles différents de ceux des discours officiels et des statistiques, anonymes. C’est par le travail de création littéraire qu’il est possible de redonner toutes les nuances de leur personnalité aux victimes de violence, de dépasser la peur et d’exprimer la souffrance attachée à ces situations. Grossman expose ses idées sur le travail de création littéraire dans… Lire la suite
 




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec