Portail BAnQ Nétiquette
Annotations;: Livres, musique et cinéma.

Un beau livre sur Louis Cyr

2 septembre 2014 par Jean-François Barbe | Catégorie(s) : Documentaires québécois, Histoire du Québec

par Jean-François Barbe

Illustré de magnifiques photos tirées du très beau film de Daniel Roby, Louis Cyr, l’homme le plus fort du monde se feuillette au gré de ses humeurs. On peut se laisser porter, quelques minutes ou davantage, bien assis dans son fauteuil préféré, en buvant ce qu’il nous plaît de boire.

C’est le sens que les Américains donnent à l’expression difficilement traduisible de coffee table book. Sans le remords de conscience qui nous assaille lorsque notre regard s’attarde sur les piles de livres qu’on n’a pas encore lus, on laisse allègrement traîner ce type de livres – généralement des grands formats -, sur un coin de table en attendant d’avoir le temps d’en parcourir un passage au hasard.

Mais il y a tout de même un peu plus que cela. Car ce livre comporte une introduction mettant suffisamment en relief le sens de la vie de Louis Cyr, vu comme la plus grande des légendes québécoises et le symbole de la fierté d’un peuple.

Petit rappel. Habitant à Lowell, au Massachusetts, à partir de 1878, Louis Cyr a été le témoin du dur combat, pour leur survie individuelle et collective, de ceux qui s’appelaient alors des Canadiens français. Il travaille dans une usine de textile, comme des milliers de ses concitoyens à une époque où le Québec doute énormément de son avenir en tant que nation, ne pouvant donner du travail à ses fils et à ses filles, et les voyant partir aux États-Unis par centaines de milliers, par villages entiers.

Le livre montre qu’un jour, après avoir été la cible d’une injure raciale visant l’ensemble des Canadiens français (scum of the earth), Louis Cyr est mis au défi de soulever une énorme pierre de plus de 500 livres. Il réussit l’exploit, clouant le bec de l’Irlandais provocateur

On verra alors, en tournant les pages de ce beau livre, que Louis Cyr s’est découvert tel qu’en lui-même, c’est-à-dire en homme fort qui ne plie pas, qui répond avec fermeté et dignité à l’injustice et aux provocations, et qui « ne triche jamais ». En lui, un peuple déchiré se reconnaîtra.

Les magnifiques photos du livre sont parfois enrichies de quelques phrases judicieusement choisies, qui nous font découvrir une foule de petites choses. Par exemple, on apprend que le cirque de 150 employés créé par Louis Cyr était à la fine pointe de l’innovation technologique puisqu’il a utilisé le premier « appareil cinématographique destiné à visualiser une oeuvre photographique en lui donnant l’illusion du mouvement ».

En tournant et en retournant les pages, on constate aussi à quel point nos acteurs ont du talent. Les photos « prouvent », en quelque sorte, que l’interprète de Louis Cyr, Antoine Bertrand, est d’une vérité absolument hors du commun.

Ce plaisir pour les yeux et pour l’esprit, vous pourrez vous aussi le partager pendant au moins trois semaines, en passant au niveau 1 de la Grande Bibliothèque afin d’emprunter à votre tour Louis Cyr, l’homme le plus fort du monde. Un étage à fréquenter, pour qui aime les beaux livres.

BEAULIEU, Victor-Lévy, Éric MYRE et André MORIN, Louis Cyr, l’homme le plus fort du monde, Paroisse Notre-Dame-des-Neiges, Éditions Trois-Pistoles, 2014, 283 p.

Laissez un commentaire




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec