Portail BAnQ Nétiquette
Annotations;: Livres, musique et cinéma.

Une curiosité : le retour de Léandre Bergeron

19 juin 2014 par Jean-François Barbe | Catégorie(s) : Essai

par Jean-François Barbe

Le Dictionnaire de la langue québécoise de Léandre Bergeron avait fait couler beaucoup d’encre lors de sa parution en 1980. Très mal accueilli par les spécialistes de la langue et par des écrivains comme André Major qui le résumait ainsi « Dis-le dans tes mots, moman va comprendre » (Le Devoir, 12 décembre 1992), il faisait du joual la « langue québécoise ».

Un tiers de siècle plus tard, et à plus de 80 ans, l’auteur revient dans le monde de l’édition avec un livre dit « d’anthropologie philosophique » … écrit dans la langue épurée du français international.

Domaine philosophique qu’on trouve principalement à la cote 128 de la Grande Bibliothèque, l’anthropologie philosophique fait appel aux différentes disciplines des sciences humaines afin de « déterminer ce qui distingue l’être humain des autres êtres vivants », selon les termes de Philosophie 1 de Jacques Daigle et al.

Dans un article publié par le journal Le Citoyen Rouyn-Noranda du 8 janvier 2014 – accessible, comme celui du Devoir mentionné plus haut via la base de données Eureka sur le portail de BAnQ -, Léandre Bergeron présente son livre ainsi : « J’ai tenté de faire de grandes révolutions collectives pour changer le monde, mais ça ne fonctionne pas comme ça. Pour un changement véritable, il faut une prise de conscience individuelle et faire des changements dans sa vie d’abord et avant tout. »

Devenu fermier à McWatters, un quartier de Rouyn-Noranda de 386 kilomètres carrés, l’auteur «  vit simplement en cultivant la terre, en élevant des animaux et fabriquant du pain », selon ce journal de la capitale administrative de l’Abitibi-Témiscamingue.

BERGERON, Léandre, Deux pas en arrière dans l’ordre des choses, Rouyn-Noranda, Les Éditions des deux ailes, 2013, 174 p.

Laissez un commentaire




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec