Portail BAnQ Nétiquette
Annotations;: Livres, musique et cinéma.

La belle Anna Karénine

16 avril 2014 par Catherine Lévesque | Catégorie(s) : Littérature russe

Anna est mariée à Alexis Alexandrovitch, un homme d’État russe important. Ils ont un fils prénommé Serge et vivent à Pétersbourg. Dans le train qui l’amène en visite chez son frère et sa belle-soeur à Moscou, Anna rencontre le comte Vronski. Elle éprouve pour lui un attrait qui se confirmera quelques jours plus tard lorsqu’elle le croise à nouveau dans un grand bal.

Après avoir dansé avec Anna, Vronski sait qu’il ne pourra plus jamais l’oublier.

Mais elle est mariée et jouit d’une vie très confortable, même si l’union est fondée davantage sur la raison que sur la passion. L’amour d’Anna pour Vronski vient réveiller en elle une flamme qu’elle croyait éteinte depuis longtemps.

Cependant, la société russe du 19e siècle ne tolère pas l’adultère, encore moins le divorce. La haute société péterbourgeoise commence à médire au sujet d’Anna et de Vronski jusqu’à ce que cela devienne insupportable pour le nouveau couple et pour le mari cocu, Alexis Alexandrovitch, dont la réputation est éclaboussée. Celui-ci tente de se venger en enlevant à Anna le droit de voir son fils Serge.

Cette histoire prenante peint avec énormément de finesse la passion dévorante qui unit deux êtres et la complexité de leurs sentiments. Léon Tolstoï nous plonge avec acuité dans cette société bourgeoise russe d’avant la révolution avec l’esprit d’un maître.

Malgré les différences de culture et d’époque, nous entrons dans la peau des personnages déchirés entre leur bonheur, leurs remords et leur honte, torturés qu’ils sont face à leur destin et au jugement de leurs contemporains.

Quelle sera l’issue de cet amour?

Porté au grand écran à maintes reprises au 20e siècle, le roman Anna Karénine de Léon Tolstoï a inspiré cinéastes, acteurs, compositeurs et chorégraphes. Il représente ce qu’il y a de plus beau et de plus tragique dans la vie d’un être humain.

 

TOLSTOÏ, Léon, Anna Karénine, Paris, Gallimard, 2010, c1952, 909 p.

WRIGHT, Joe, Anna Karénine, versions anglaise et française, Angleterre, Alliance Vivafilm (591252), 2012, DVD, 140 min, avec Keira Knightley et Jude Law.

DUVIVIER, Julien, Anna Karenina, versions anglaise et espagnole, Angleterre, 1948, DVD, 112 min, avec Vivien Leight et Ralph Richardson.

CARLSON, David, Anna Karenina: an opera in two acts, United Kingdom, Signum Records (SIGCD154), 2009.

PILIKHINA, Margarita, Anna karenina / The Bolshoï Ballet, Kultur International Films, Moscou (D1203), 1979, DVD, 78 min.

2 commentaires pour “La belle Anna Karénine”

  1. Ne3o gostei da forma como este1 coadtno te3o depressa e9 teatro como tem exteriores,quiseram ser te3o originais que estragarm tudo.Vi o filme e ne3o gostei

  2. We defelitiny need more smart people like you around.

Laissez un commentaire




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec